Eric Taillet, l'ambassadeur du meunier

Dans: Fiches domaines Le: Commentaire: 0 Hit: 131

Eric Taillet, un vigneron passionné et passionnant

Eric Taillet vigneron

Avec son air bonhomme et sa jovialité communicative, Eric Taillet cache en réalité un vigneron érudit et extrêmement pointu. Avec lui tout semble réfléchi et en mouvement.

Issu d'une longue lignée de vignerons, Eric Taillet a repris les rênes du domaine familial en 1995. Comme son père avant lui, Eric Taillet s'enorgueillit de vinifier des purs pinots meunier depuis plus de 40 ans. On observera d'ailleurs que le jeune Alexandre Chartogne, membre de la même famille, élabore également des 100% meunier de génie, en parcellaire et que la parenté semble évidente à la dégustation (par exemple les cuvées Les Barres, lettre à mon meunier, Beaux sens).

On ne peut pas contredire Eric Taillet lorsqu'il nous parle avec passion de son cépage de prédilection : un cépage qui offre des champagnes fruités, fins, séduisants, accessibles, tout en ayant une capacité de vieillissement extraordinaire (vision d'ailleurs partagée par Olivier Krug).

Cette passion n'est pas le fruit du hasard puisque le domaine familial est implanté sur une terre de Meunier, à Baslieux-sous-Chatillon, dans la vallée de la Marne, secteur sur lequel il possède un peu moins de 6 hectares de vignes. Bien qu'il ait lui même planté un peu de chardonnay et de pinot noir par le passé, il considère que c'est une hérésie de planter autre chose que du meunier sur ce secteur de sols argilo-calcaires et que s'il s'est ainsi implanté par le passé, ce n'est pas le fruit du hasard mais le résultat d'une observation raisonnée des anciens. Cet homme incollable sur le cépage, dont il connaît sur le bout des doigts l'histoire, la génétique et les implantations dans le monde, a ainsi créé une association de vignerons champenois : Meunier institut, qui réunit notamment 9 vignerons lors d'un salon annuel, chaque printemps, en Champagne. C'est d'ailleurs à l'occasion de ce salon que nous avons été captivés par les vins d'Eric Taillet qui nous ont semblé sortir du lot.

La visite du domaine Eric Taillet nous amènera à constater que l'originalité du vigneron ne tient pas qu'à son amour du meunier.

Rapidement nous constatons qu'il est très ami avec Lydia et Claude Bourguignon et qu'il est lui même passionné des sols et notamment de SES sols dont il cherche à favoriser la vie et le développement des micro organismes. Là encore la parenté avec Alexandre Chartogne semble évidente. Depuis le caveau de dégustation on voit au loin des coteaux exposés plein sud, dont 3 hectares sont la propriété du domaine Taillet. Ce sont les seules à être enherbées.

Eric taillet vignes exposées sud

Depuis de nombreuses années les engrais ont été bannis de l'exploitation, tout comme les insecticides (hormis un insecticide autorisé en agriculture biologique). Des apports de micro organismes qui se développent spontanément sur des bases de compost de végétaux et de bois sont effectués (amendement bactériosol https://www.sobac.fr/fr/solutions/tous-les-produits/bacteriosol-solutions). Naturellement nous demandons à Eric Taillet s'il est certifié en agriculture biologique. Celui-ci nous répond : « surtout pas, je tiens à la pérennité de mes sols et avec l'agriculture biologique classique les quantités d'utilisation de cuivre autorisées sont bien trop importantes : c'est néfaste ! ». La réponse a de quoi surprendre mais elle a du sens.

En revanche, toujours poussé par Claude et Lydia Bourguignon, Eric Taillet s'intéresse de près à la biodynamie dont il apprend les concepts pour les appliquer lorsqu'il les aura bien intégrés. Il utilise déjà des plantes et le calendrier lunaire pour ses principaux travaux.

Un autre point tout à fait étonnant de la réflexion d'Eric Taillet concerne le travail des sols, qu'il pratique lui même actuellement, mais qu'il cherche à bannir totalement. Dans notre esprit le travail des sols est un gage de qualité mais Eric Taillet estime au contraire que le tassement des sols qui en découle est une atteinte irréversible à la vie des sols, ce qui là encore amène à la réflexion …


On voit donc que nous avons affaire à un vigneron très attaché à son vignoble, à la vie de ses sols et qui effectue un travail très important à la vigne. Ajoutons à cela que l'âge moyen des vignes est d'environ 40 ans et nous avons tous les éléments pour obtenir un champagne de qualité. La sélection massale déjà présente sur la parcelle de Bois de Binson notamment, sera systématisée à chaque replantation. Il y a par ailleurs un projet de complantation sur certaines parcelles avec la réintroduction de vieux cépages champenois.

Mais ce n'est pas tout puisque même au chai, Eric Taillet effectue un travail très intéressant.

Chaque cuvée est élevée dans des contenants différents selon la matière première qui est fournie.

Travaillant principalement le meunier, Eric Taillet évite les bâtonnages qui « peuvent avoir tendance à oxyder les vins issus de ce cépage ». Il a pour crédo de laisser le plus « tranquille » ses jus. Toujours soucieux d'utiliser des jus purs, Eric Taillet a même imaginé un système de pressurage dont il a protégé la propriété intellectuelle ! Partant du principe qu'une même grappe pressée plusieurs fois donne après la première presse (la cuvée) des jus de moins bonne qualité, il a eu l'idée de pratiquer une retrousse des raisins entre chaque presse pour en modifier la structure et « renouveler » les jus pressés.

Eric Taillet utilise des levures sélectionnées mais travaille sur une sélection de levures indigènes issues de sa parcelle le Bois de Binson.

Généralement les fermentations malolactiques ne sont pas faites pour conserver le maximum de fraîcheur.

Les vins, peu dosés, le sont avec une liqueur maison à base d'une liqueur millésimée 2004 et d'un sucre de canne dont il assure la qualité exceptionnelle.

Bref, rien n'est laissé au hasard au domaine Eric Taillet et cela se ressent sur la production d'une qualité sans faille.

La cuvée Exclusiv'T, un brut sans année 100% meunier comprenant les récoltes 2011 à 2015 avec du vin de réserve est un champagne fin, fruité, avec des notes cendrées et une finale salivante. La bulle est très fine. Un vin apéritif au rapport qualité prix absolument excellent. La quintessence du meunier avec ses qualités de finesse et de fruité.

Acheter la cuvée Exclusiv'T

eric taillet excluvi t

La cuvée Bansionensi (nom latin de Baslieux sous Chatillon) : 100% Pinot meunier, sans malolactique, dosage 2,5 g/l, vieillissement de 48 mois sur lattes est un champagne traçant, droit, fin, vineux qui fait saliver. La tension n'est absolument pas agressive.

Acheter la cuvée Bansionensi

eric taillet bansionensi

La cuvée Bois de Binson est encore un meunier de sélection massale de vignes plantées en 1956, sans malolactique, dosée à 3 grammes par litre. Elevage en cuves émaillées et bois. Tiré liège. Elle se présente dans un registre fruité, partant sur les fruits noirs, vineux, avec des notes minérales cendrées. La bouche est minérale, intense, avec une texture délicate et moelleuse. C'est d'un équilibre redoutable avec une finale saline. Excellent !

Acheter la cuvée Bois de Binson

Commentaires

Laissez votre commentaire

* Required field

Top