Val Frison

Des champagnes nature, mûrs et purs

Le domaine Val Frison est situé à quelques kilomètres au sud-est de Troyes, dans la Côte des Bar, à Ville sur Arce, village viticole de l'Aube dans lequel se trouve également l'excellent domaine Coessens. L'exploitation est difficile à trouver, puisque nul panneau ne l'indique et chez Val Frison on ne trouve pas une de ces horribles bouteilles de champagne géantes en céramique sur le perron, pour attirer le chaland, ce qui en général est plutôt bon signe. C'est l'un des fils de Valérie Frison, qui a récemment rejoint le domaine après une formation en viticulture, qui nous fait visiter les installations dans la joie et la bonne humeur. Il nous explique que le domaine qui s'appelait auparavant Frison de Marne a pris le nom Val Frison (diminutif de Valérie Frison) après la séparation de ses parents, son père, Thierry de Marne, ayant refait sa vie au domaine de Ventajou, en Minervois.
Le domaine Val Frison compte 6 hectares de vignes, dont une petite partie est vinifiée en propre, le reste des raisins partant pour la coopérative locale de Chassenay d'Arce, ou pour le négoce.
L'immense majorité du vignoble est planté en pinot noir (93%), tandis que le reste est planté en chardonnay. Les sols sont essentiellement kimmeridgiens, avec une parcelle de portlandien qui donne d'ailleurs naissance à une cuvée dédiée. L'âge moyen des vignes est d'environ 35 ans. La culture est en bio depuis 2003 avec une certification obtenue en 2010.
Les vignes sont enherbées, avec un simple labour peu profond au printemps. Les récoltes sont manuelles et les raisins cueillis à haute maturité puisqu'on atteint entre 10,5° et 11° à la vendange, ce qui est rare sur le secteur.
Aucun intrant, ou presque !
C'est en 2007 avec l'aide de Bertrand Gautherot (Champagne Vouette et Sorbée) que les premières vinifications personnelles du domaine Frison de Marne sont faites. Elles sont depuis réalisées dans un chai acquis pour les besoins de la vinification. Les fermentations alcooliques se font en cuve inox, avec des levures indigènes, puis un débourbage est effectué et les vins sont élevés en barriques de 3 vins provenant de la chablisienne ou de Vouette et Sorbée.
Les fermentations malolactiques se font naturellement, sur lies. Les élevages durent entre 6 et 9 mois, puis les champagnes vieillissent sur lattes, avec bouchage capsule. Chaque cuvée est issue d'une récolte unique. Les vinifications sont naturelles, avec pour seul intrant des doses minimales de bisulfites au pressurage (2 grammes / hl). Il n'y a pas de liqueur de dosage lors du dégorgement. Les vins ne sont ni collés, ni filtrés.
Grâce aux excellentes maturité, ces champagnes natures restent très équilibrés et très expressifs. Tout la gamme est d'une pureté éclatante et d'un charme certain.

Top