Restaurant les trois bourgeons à Chablis

Dans: Les bonnes adresses Le: Commentaire: 0 Hit: 158

Nos escapades à Chablis sont régulières et nous ne manquons pas une occasion de nous attabler au « fil du zinc », restaurant bien connu de l'amateur puisqu'on y trouve de superbes quilles à prix d'ami (Raveneau, Droin, Dauvissat notamment).

Pour une fois nous n'avions pas réservé à l'avance et il a fallu trouver un plan B. Le site internet du fil du zinc renvoyant curieusement vers un autre restaurant, nous avons supposé qu'il s'agissait d'une annexe et nous avons réservé, pour voir, le restaurant « les trois bourgeons » (finalement nous ne savons pas quels sont les liens entre les deux restaurants).

Voisin du caveau Laroche, en centre ville, la devanture est on ne peut plus discrète et sobre.

A l'intérieur, la salle n'est pas très gaie, ni joliment meublée. C'est aseptisé et sans charme. Seul point positif, une cuisine ouverte permet de voir la brigade s'activer en douceur et dans le silence. Autre point positif, seulement 22 couverts, un nombre propice au travail de qualité.

Les 3 chefs qui s'activent sont japonais et ont fait leur classe dans divers établissements français de renom. On devine là encore un lien avec le fil du zinc.

Pour ce qui nous intéresse le plus, la carte des vins est certes loin d'atteindre le niveau de celle du fil du zinc, mais nous sommes sur la même gamme de prix et avec un choix suffisamment large pour se faire plaisir. Large et qualitatif. Jugez plutôt pour la sélection chablisienne :

Nous avons opté pour un Séchet 2014 de Samuel Billaud. C'est un beau chablis pur et gastronomique. Franchement, pour 38 euros que demande le peuple ?

Dans l'assiette les plats sont dans l'ensemble subtils et axés sur le produit.

Le mulet, espuma d'oeufs de poisson est délicieux avec ses notes délicatement fumées. Un accord parfait avec le chablis.

Les ravioles d'agneau, sans démériter auraient gagné à bénéficier d'une pointe d'acidité ou d'un autre élément assurant le « twist ». Mais c'est bon.

Le pigeon, d'une qualité exceptionnelle, tendre, juteux et accompagné d'une sauce diabolique et d'un foie gras fondant. C'est un pur bonheur.

Le filet de dorade, très classique, est bien réalisé, mais plus convenu et sans magie particulière.

Le dessert coulant pistache, avec un crémeux mangue, est gourmand à souhait et termine bien le repas.

Au final le menu entrée + plat + dessert à 30 euros est clairement recommandable. La salle certes un peu morne permet de manger dans une ambiance calme et la carte des vins est un atout très appréciable.

Nous recommandons donc ce restaurant dont on pourra profiter en alternance avec le fil du zinc, en attendant d'en découvrir d'autres.

OUVERT DU MARDI AU SAMEDI (midi et soir) fermé Dimanche et Lundi 10 Rue Auxerroise - 89 800 CHABLIS Tel:03.86.46.63.23 SMS:07.86.78.15.23 ltb.reservation@gmail.com http://les-trois-bourgeons.restaurant

Commentaires

Laissez votre commentaire

* Required field

Top