Nicolas Mariotti-Bindi, Cantina di Torra

Dans: Fiches domaines Le: Commentaire: 0 Hit: 187

Nicolas Mariotti-Bindi, Patrimonio

En ce début du mois de mai 2019, une ballade dans le nord de la Corse nous a offert la possibilité de rencontrer une très grande partie des vignerons du Patrimonio. Nous n'avons pas été déçus de la qualité de la production des plus célèbres d'entre eux tels les Arena, Yves Leccia, Giudicelli, mais nous avons eu la surprise de constater qu'un producteur dont nous n'avions jamais goûté la moindre bouteille, émergeait très nettement dans la hiérarchie de l'ensemble des vins dégustés : il s'agit de Nicolas Mariotti-Bindi.

Il n'en fallait pas plus pour que nous organisions sur le champ une petite visite à son chai flambant neuf de la Cantina di Torra, puis que nous commandions ses vins pour les proposer à notre clientèle.

Nicolas Mariotti-Bindi est un de ces jeunes vignerons dont le parcours est assez atypique et largement guidé par la passion. Car au départ rien ne le prédestinait à la culture de la vigne, il ne baignait pas dans ce milieu et n'avait pas d'attache familiale auprès d'un vigneron. Au contraire, il faisait des études de Droit en région parisienne lorsqu'il s'est senti rattrapé par l'appel de la nature et des vignes. Il fait d'abord un apprentissage du côté de Moulin-à-Vent, puis il rentre au pays et fait ses armes auprès de vignerons reconnus cités plus haut, comme Leccia, Muriel Giudicelli et Antoine Arena. 

En 2007, Henri Orenga de Gaffory lui prête quelques hectares de vignes sur les terroirs de Pastoreccie et Porcellese, pour qu'il produise son propre vin. Les débuts sont prometteurs et les vins se vendent, ce qui permet à Nicolas Mariotti-Bindi d'acheter en propre 2 autres hectares. Il suit les méthodes de la culture biologique et plante en sélection massale du vermentino et du nielluciu à très haute densité. Il pense ainsi qu'avec la forte concurrence des vignes entre elles, elles vont puiser en profondeur des nutriments pour une production plus limitée et qualitative. 

Plus tard, en 2015, Nicolas Mariotti-Bindi a l'occasion d'acquérir un nouveau chai et des vignes qui portent son patrimoine à environ 15 hectares. Le chai se situe sur la route d'Oletta et il le rénove pour un faire un instrument moderne et apte à produire des vins en douceur, notamment en utilisant la gravité. Cette nouvelle entité est nommée Cantina di Torra et une gamme issue de jeunes vignes est vendue sous ce nom, à tarif plus abordable.

Nicolas Mariotti-Bindi possède donc désormais trois terroirs majeurs :

Mursuglia au sous_sols argilo-calcaires exposé à l’Est. Il est planté des cépages blanc et rouge à une haute densité de 7600 pieds à l'hectare.

Lumiu : terroir argilo-calcaire, plein sud, planté de vermetinu toujours à très haute densité

Porcellese est un terroir d’alluvions anciennes et de galets roulés. Les vignes de niellucciu sont bien plus anciennes, plus de 50 ans. 

Le travail à la vigne est important. Des labours sont faits, mais de façon raisonnée pour ne pas trop bouleverser les sols. Les traitements sont à base de soufre et de cuivre dans des quantités limitées. La récolte est manuelle, dans des box de 500 litres pour que les raisins ne soient pas écrasés.

En cave, il n'y a pas d'intrants, si ce n'est du SO2 en quantité minimes qui sont d'ailleurs indiquées sur les contre-étiquettes. Les vins sont encuvés par gravité. La vinification se fait en cuves. Les vins blancs Ils sont pressés en grappe entières et légèrement débourbés. La fermentation est faite avec des levures indigènes. La cuvée Mursaglia est élevée plus longuement que les autres (elle s'appelle d'ailleurs vieillissement prolongé) durant 24 mois, en oeuf béton.

Les rouges sont eux égrappés. Les vins sont peu extraits pour rester légers et délicats. Ils ne sont pas filtrés sur les cuvées Mursaglia et Porcellese.

La dégustation :

Cantina Di Torra blanc 2018 :
Notes de fenouil, de fruits blancs, de menthe. Gras, large, mais frais. Très bien dans cette gamme de prix !

Cantina Di Torra Hors Série blanc (assemblage de millésimes 2017 et 2018 !)


Minéral, très dense, équilibré. Une belle bouteille de gastronomie.


Cantina Di Torra rosé 2018 :

Aromatique très atypique, sur la groseille à maquereau, des notes végétales fraîches. Une bouche bien ciselée

Cantina Di Torra rouge 2018 :

Fruits rouges. Bouche délicate, fraîche, sapide. En milieu une acidité vivifiante soutient le vin, de même que quelques tanins encore fringuants. Assez long.

Nicolas Mariotti Bindi Mursaglia blanc 2017 :


Notes mûres de poire, de fenouil, de fleurs. La bouche offre du volume, de la profondeur, avec une finale minérale.

Nicolas Mariotti Bindi Mursaglia vieillissement prolongé 2016 :

Très complexe au nez, avec des notes de fruits blanc, d'anis, de coriandre, d'épices. Une pointe d'oxydation très ménagée apporte beaucoup de complexité. La bouche est ciselée, très longue et intense. On pourrait vaguement penser à un très grand blanc du Jura ouillé. Excellent, vraiment !

Nicolas Mariotti Bindi Mursaglia rouge 2014 :


Petits fruits rouges. Matière fraîche, délicate, avec des tanins fins et civilisés.

Nicolas Mariotti Bindi Mursaglia rouge 2015 :


Cerise mûre, mûre. Très velouté. D'une grande délicatesse et gourmandise en bouche. De la profondeur aussi.

Nicolas Mariotti Bindi Porcellese rouge VV 2014 :


Fruits noirs. De la densité et de la longueur. Plus de matière que sur le Mursaglia. 

Achetez sur Vinossimo les vins de Nicolas Mariotti-Bindi

Commentaires

Laissez votre commentaire

* Required field

Top