L'Austral, domaine bio à Saumur

Dans: Fiches domaines Le: Commentaire: 0 Hit: 97

L'Austral, un jeune domaine bio, à Puy-Notre-Dame (Saumur)

Vignes au pied de Puy-Notre-Dame

Pauline et Laurent se sont rencontrés durant leurs études d'ingénieur en 2008. Ils se voient rapidement faire leur vie ensemble et ressentent tous les deux des envies d'évasion et de grand air. Après leurs études ils partent donc à l'aventure en Australie et multiplient les expériences :  tout d'abord en produisant du miel, puis en rejoignant une exploitation viticole où ils font leurs premières armes et se découvrent une âme de vignerons.

De retour en France Pauline passe un diplôme d'oenologie à Dijon où elle apprend la technique, même si elle nous avouera prendre ses distance vis à vis de certaines règles formatées pour les grands domaines et la grande distribution. Elle apprend surtout le métier au domaine du Soula, dans le Roussillon, puis avec Laurent, au Domaine Mélaric, jeune domaine bio du secteur de Puy-Notre-Dame.

Pauline dans son nouveau chai appartenant auparavant à Noades

Après quelques mois une aubaine se présente puisque Philippe et Françoise Gourdon du domaine de la Tour Grise cessent leur activité et proposent certaines de leurs vignes. Les parcelles sont belles, dans le secteur de Puy-Notre-Dame, depuis longtemps cultivées en agriculture biologique. C'est ainsi que l'aventure du domaine de l'Austral (un clin d'oeil à leur voyage formateur) est lancée en 2016.

En 2017 le tout jeune domaine arrive deuxième au concours Vignerons et Terroirs d'Avenir 2017.

Puis en 2020 Pauline et Laurent ont la possibilité de racheter les infrastructures et les vignes du domaine des Noades, toujours en bio et toujours sur le secteur de Puy-Notre-Dame. Ils récupèrent ainsi des très beaux terroirs voisins de ceux de Mélaric, sur la parcelle de la Cerisaie (silex). Bien qu'ils pourraient atteindre 11 hectares d'exploitation, l'Austral va se concentrer sur 6 hectares de vignes, principalement sur ce secteur de la Cerisaie et sur le secteur de l'Amandaie (crayeux) provenant du domaine de la Tour grise. Ils récupèrent aussi un cave dans une crayère qui est parfaite pour l'élevage et le vieillissement des vins.

Vignes de l'Amandaie, enherbées, sol peu profond avec craie affleurante

L'Austral est donc également en agriculture biologique. Les sols sont travaillés en superficie. Les organismes vivants sont préservés. Les rendements sont limités. Les vignes ne sont pas rognées. 

Les vinifications sont peu interventionnistes. Les vignerons s'appliquent à peu exposer les jus à l'oxygène, ce qui explique des réductions fines qui participent à la complexité des vins (à notre goût, avec quelques notes grillées/fumées). Seules les levures indigènes sont utilisées. Le soufre, d'origine volcanique, est limité au maximum. Les extractions sont faibles avec des macérations plutôt courtes. Les raisins sont à bonne maturité, ce qui permet de jouer sur la quantité de vendange entière qui est parfois conservée pour les rouges. Enfin les contenants sont divers et utilisés au cas par cas selon les jus. Il y a ainsi des élevages en cuve, sous bois de plusieurs vins, mais également de l'oeuf béton et des grandes jarres.

Ces élevages sur mesure se ressentent dans les vins qui sont d'une harmonie parfaite. Les rouges sont mûrs, crayeux et digestes. La blancs sont frais, tendus et énergiques, avec un supplément de gras pour l'Amandaie. Ces vins nous ont procuré une vive émotion. Ils ont de la personnalité et sont faits pour la table.

LA DEGUSTATION DES VINS DE L'AUSTRAL :

L'Austral les Fontenelles 2017 (Chenin, parcelle de silex secteur de Fosse-Sèche, 50% jarres / 50% fûts de plusieurs vins) :

Cette vigne est difficile à travailler et n'a que de très faibles rendements. Le résultat est toutefois exceptionnel et le vin a un souffle d'énergie et une personnalité qui rappellent les plus beaux Jura ouillés.

Nez sur les fruits jaunes, la pomme au four, la fumée, la tourbe.

Bouche au très joli toucher. Matière ciselée, saillante, énergique, vibrante. Belle persistance sur la tension et de beaux amers. C'est salivant. 

Coup de coeur et rapport qualité/prix incroyable.

L'Austral Amandiers 2018 (chenin, parcelle au pied de Puy-Notre-Dame, avec la craie qui affleure. Vignes d'environ 30 ans. Elevage en jarres. 1,5 gr de soufre à la mise)

Beau nez de fruits blancs, poire, menthe, fumée

Bouche grasse, gourmande, mais dotée d'une jolie fraîcheur malgré le millésime. Encore une pointe fumée, tourbée. Très belle longueur et finale salivante. 

Encore un très beau blanc.

L'Austral Octopus 2019 (Grolleau, Vin de France (quelques achats de raisin), cuve, peu de soufre) :

Nez ravissant de petits fruits rouges, de réglisse.

Bouche très fraîche, avec des notes de bonbons acidulés. Souplesse extrême. Un vin de copains friand et gourmand, qui se boit à toute vitesse, mais qui ne manque pas de fond.

L'Austral Manta 2017 (Cabernet franc, surface appelée Raie, crayeuse, vignes de 20 ans, 50% de vendange entière, 100% cuve, mise en bouteille au printemps après la récolte) :

Nez variétal mais très avenant, sur les fruits rouges, poivron rouge, humus, fumée

Bouche Souple, fraîche et aérienne. C'est très digeste avec une finale crayeuse. Le toucher reste très joli.

L'Austral Les Vigneaux 2017 (Cabernet franc, vignes de 50 ans, secteur de Fosse-Sèche, 100% égrappé, 6 jours de macération, élevage oeuf béton) :

Nez fumé, pierre à fusil, fruits rouges, cuir

Bouche droite et élégante. Notes d'agrumes et profil sanguin. Les tanins sont fins et ciselés. Cela serre en bouche et provoque la salivation. La texture est également très belle. Un très beau vin d'avenir.

Commentaires

Laissez votre commentaire

* Required field

Top